Le journal du meneur de jeu (3)

Guillaume et Jean-Michel discutent des coulisses du podcast Club JDR.

This entry was posted in Journal du MJ. Bookmark the permalink.

2 Responses to Le journal du meneur de jeu (3)

  1. Endy says:

    Hello ! Je suis un auditeur assez assidu de vos campagnes et c’est un plaisir de vous entendre en parler 🙂 J’ai quelques remarques et questions que je voulais partager avec vous.
    Concernant la prĂ©valence de D&D dans le milieu rĂ´liste amĂ©ricain, c’est quelque chose que je n’ai mesurĂ© que très rĂ©cemment, en me rapprochant de certaines communautĂ©s Ă©tatsuniennes (sur Quora notamment) oĂą RPG semble quasiment synonyme de D&D. Cela m’a assez déçu en fait, vu que cela va souvent avec une vision particulièrement pauvre et normĂ©e du JDR. Autant je suis convaincu qu’on peut faire beaucoup de choses y compris très crĂ©atives avec D&D (je suis pas fan du système, mais c’est qu’un système), pour beaucoup de rolistes amĂ©ricains j’ai l’impression que RPG = D&D = porte-monstre-trĂ©sor dans une univers medfan, et que tout le reste est “exotique”. Cela me semble d’autant plus bizarre qu’en quasiment vingt ans de rolisme je n’ai jouĂ© que deux fois Ă  un D&D quelconque, et pour moi un des plaisirs du JDR vient du fait de dĂ©couvrir divers univers, systèmes et façons de jouer. Bref, j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de façons diffĂ©rentes de vivre ce loisir et c’est assez intriguant.

    Concernant l’aspect dirigiste des scenarios de TOR et des autres campagnes qui serait “dissimulĂ©”, euh… je ne veux pas avoir l’air mauvais public mais je voudrais dire que pour moi il me saute absolument aux yeux. Sans doute parce que j’ai beaucoup, beaucoup plus d’habitude (en tant que MJ comme que joueur) de scĂ©narios et de parties plus “bac Ă  sable” qui dĂ©crivent une situation et la traitent comme un problème ouvert, avec pas mal d’improvisation de la part du MJ si besoin. En comparaison quasiment tout ce que vous faites me semble clairement très linĂ©aire et dirigiste; ce n’est pas une critique et cela permet des choses diffĂ©rentes (et vu la qualitĂ© de certains scenarios, comme sur TOR, c’est un plaisir d’en suivre la trame) mais je n’ai jamais eu l’illusion du contraire. Je pense que cela peut ĂŞtre un retour utile.

    Sinon, 100% d’accord avec votre vision de la peur et des Ă©motions en gĂ©nĂ©ral dans le JDR et Call of Cthulhu. Et je serais très heureux d’entendre du Ars Magica maĂ®trisĂ© par Murat 🙂 j’y ai jamais jouĂ© mais je suis un grand fan de Mage l’Ascension et c’est un peu une rĂ©fĂ©rence culte pour moi.

  2. Venom says:

    Bonjour Endy,

    “Concernant l’aspect dirigiste des scenarios de TOR et des autres campagnes qui serait “dissimulé”, euh… je ne veux pas avoir l’air mauvais public mais je voudrais dire que pour moi il me saute absolument aux yeux.”

    Cela me semble assez logique comme perception, surtout si on a plus l’habitude d’un style bac Ă  sable avec beaucoup d’improvisations de la part du MJ…

    Ceci dit, je dirais que j’ai quand mĂŞme maĂ®trisĂ© pour ce podcast quelques scĂ©narios plus ouverts, comme par exemple “Scenic Dunnsmouth” (oĂą les joueurs Ă©taient extrĂŞmement libres de leurs actions), “Consumption” (oĂą le scĂ©nario se limite Ă  une situation initiale et Ă  un groupe de mĂ©chants) ou plus rĂ©cemment “Cthulhu Confidential” (qui prĂ©sente une vĂ©ritable arborescence d’actions possibles que le joueur est loin d’avoir Ă©puisĂ©).

    Après, je suis un MJ qui prĂ©fère les scĂ©narios plus scriptĂ©s Ă  l’improvisation, j’en ai bien conscience! Mais mon point Ă©tait que mĂŞme pour moi les scĂ©narios de The One Ring sont vraiment très scriptĂ©s (par rapport Ă  de l’Appel de Cthulhu, par exemple). Bien entendu, cela permet d’avoir des aventures Ă©piques, très cinĂ©matiques! Mon motto serait Ă  ce sujet “peu importe que l’on est sur des rails tant que le paysage est beau Ă  voir”.

    Mais disons que ce que je voulais particulièrement dire, c’est que “sortir des rails” est ce que l’on est supposĂ© faire lors des phases de fellowship, or mon groupe tant Ă  ĂŞtre un peu conservateur de ce cĂ´tĂ©-lĂ . Bon, ils ont ouvert l’auberge de “La flèche noire” Ă  Rhosgobel, etc. Mais ils pourraient en faire plus, en profiter plus, mais ne le font pas… Je pense particulièrement Ă  dĂ©velopper leur famille, Ă  vivre des histoires d’amour, etc. Mais ce n’est pas quelque chose qui semble beaucoup leur parler… Mais ce n’est ni bien, ni mal. Tant qu’on s’amuse!

    Merci du feedback!

    Cordialement,

    Jean-Michel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *