Épisode #469: Une BD sur l’agriculture biodynamique, « Cosmo Bacchus »

Interview de Jean-Benoît Meybeck, auteur de la  bande dessinée « Cosmo Bacchus ».

Son site web: https://www.meybeck.net/cosmobacchus/

Le Tipee du podcast Scepticisme scientifique: https://en.tipeee.com/scepticisme-sci…

Le Patreon du podcast Scepticisme scientifique: https://www.patreon.com/user?u=368552

2 réponses
  1. Mathias
    Mathias dit :

    Vraiment intéressant, ça m’a bien donné envie de lire la BD 🙂

    Ça m’a donné envie de rebondir sur la BD d’Étienne Davodeau « Les ignorants : récit d’une initiation croisée » (Futuropolis, 2011) dans laquelle l’auteur passe un peu plus d’un an auprès d’un viticulteur pour être initié à la vinification et l’initier en retour à la BD. Dans un chapitre, il aborde la biodynamie parce que le viticulteur l’utilise dans ses vignes, et il montre en détail la façon dont de la bouse de vache (en très petite quantité) est pilée et diluée dans de l’eau, puis ensuite pulvérisée.

    Le viticulteur est assez contradictoire dans ses propos : il dit « j’ai l’impression que ma vigne y a gagné une sorte d’équilibre » et « je suis prudent sur mes compétences en biodynamie », tout en affirmant « ça dynamise vraiment le sol » et « j’ai été convaincu de façon empirique » (ce qui est faux parce qu’il ne se base que sur une seule expérience de test entre un vin issu de la biodynamie et le même sans biodynamie, or « empirique » signifie un certain nombre d’expériences, pas seulement une). Qu’on soit bien clair : je ne remets pas du tout en cause son expérience et le fait qu’il ait trouvé le vin issu de biodynamie meilleur, je remets en cause que cela prouve une quelconque différence significative entre le vin bio et le vin issu de biodynamie.

    J’ai trouvé l’auteur par ailleurs lucide lorsqu’il dit « c’est surtout de l’eau que l’on va pulvériser », qu’il emploie le mot « ésotérique » et il adopte une démarche sceptique louable lorsqu’il lui demande s’il a fait des tests. En revanche, il ne s’est sans doute pas assez renseigné sur Rudolph Steiner lorsqu’il le qualifie de « philosophe » et sa doctrine de « société » anthroposophique alors que c’est un mouvement qui est surveillé de très près par la Miviludes et considéré par beaucoup de spécialistes comme une dérive sectaire.

    Je lui avais envoyé un email auquel il a répondu en disant « je vais aller explorer tout ça » resté sans suite, j’espère qu’il aura pris le temps de le faire, et je me disais que ça pourrait être pas mal qu’il lise cette BD pour avoir un propos plus illustré !

    Merci pour l’interview en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *