Épisode #416: Interview d’Olivier Klein pour ses recherches liées à la perception de la colonisation

Olivier klein est docteur en psychologie et directeur de Center for Social and Cultural Psychology de l’Université Libre de Bruxelles. Il est également enseignant à l’ULB.
Il travaille sur différents projets (Fake News et crédulité, stéréotypes de genres, rôles des réseaux sociaux dans la communication inter-groupe et la mobilisation,…)

Je l’ai rencontré afin de parler d’un autre thème sur lequel il a travaillé, ainsi que d’autres chercheurs : celui de la « mémoire collective »
« Initiées par Halbwachs (1925, 1950) et Bartlett (1932), la réflexion et la recherche concernant la notion de mémoire collective ont bénéficié récemment d’un regain d’intérêt (Middleton et Edwards, 1997; Penebaker, Paez, et Rimé, 1997; Haas et Jodelet, 1999). La mémoire collective contribue à façonner l’identité d’un groupe; elle est donc un enjeu social et politique crucial. De ce fait, elle est susceptible de subir des distorsions afin de servir les intérêts identitaires du groupe (Baumeister, 1997). L’histoire de la colonisation belge au Congo est un objet d’étude particulièrement pertinent dans la mesure où des polémiques concernant le rôle des Belges au Congo ont été récemment portées dans l’espace public. Nous étudions la manière dont cette histoire est re-construite dans les discours d’anciens coloniaux belges et de Congolais ayant vécu au Congo durant la période coloniale en portant notre attention sur les dynamiques identitaires sous-tendant ces discours »

références :

Liste des projets passés / en cours :
https://www.ulb.ac.be/rech/inventaire/chercheurs/9/CH7739.html

Le blog de l’unité sur lequel plusieurs chercheurs publient des billets intéressants :
http://homosociabilis.blogspot.com/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *