Episode #299: Prouver l’inexistence de quelque chose

Jean Michel Abrassart développe cette question souvent abordée par les sceptiques.

7 réponses
  1. Pascal
    Pascal dit :

    Bonjour,
    est-ce possible d’avoir le mp3?
    merci pour votre podcast très intéressant que je suis depuis qq années.
    Pascal

  2. mm
    Jeremy Royaux dit :

    Bonjour et merci
    vous pouvez accéder au fichier à cette adresse :
    files.scepticisme-scientifique.com/Scepticismescientifique299.mp3
    vous devriez pouvoir l’enregistrer avec ce lien

    Cordialement,

  3. Pascal
    Pascal dit :

    Merci,
    Si la situation se représente, je téléchargerai selon le même format d’URL (http://…300.mp3).
    NB: Ca serait bien de le rajouter en lien en dessous du lecteur.
    Bon 300e anniversaire!!

    (autre amélioration suggérée: remonter la question “what is x+y ?” avant le bouton “laisser un commentaire”. Je l’oublie tout le temps et heureusement que le système se souvient de ce que j’ai écris dans la case.)

  4. OPi
    OPi dit :

    P’tit truc technique, pour obtenir le MP3 (uniquement testé avec Firefox) :
    Lorsque l’on sauve la page Web complète (Enregistrer sous…), le MP3 est également téléchargé, dans le sous-répertoire *_fichiers.

    Sinon je plussoie les deux conseils de Pascal (si faisable sans gros travaux) :
    * Ajouter un lien vers le MP3.
    * Déplacer le “What is x+y ?”.

  5. ouahid
    ouahid dit :

    perte de temps, il est impossible de prouver une négation et c’est pour cela qu’on dit que la charge de la preuve incombe à celui qui affirme une chose . on ne sonde pas le lockness pour prouver l’inexistence du monstre mais pour le prouver . comme il existe la présomption d’innocence qui est une présomption d’absence de culpabilité il y a une présomption d’absence d’existence.

  6. mm
    Jeremy Royaux dit :

    Bonjour Ouahid
    En fait, cette maxime sceptique n’est pas du tout un principe universel. On peut, dans de nombreux cas, prouver l’inexistence de quelque chose, c’est même très facile

    Si je dis que sur mon disque dur, il y a le film XYZ, il suffit de parcourir le disque pour prouver qu’il n’existe pas.

    Si je dis prétend que le nutella possède un pouvoir abrasif envers le papier, je peux prouver que ce pouvoir abrasif n’existe pas

    Dans d’autres cas, la preuve qu’on peut apporter est proche de 100% ce qui, au niveau pratique, revient en gros à prouver l’inexistence d’une chose : Par exemple si on test un voyant qui prétend prédire les nombres qui vont sortir à un tirage (ce qui a déjà été fait), et qu’on réalise des tests avec la collaboration du voyant pour que toutes les conditions qu’il juge bonnes soit remplies, on peut prouver qu’il n’a en fait aucun don de manière casi certaine si le test est bien fait. Alors ok, on peut toujours prétendre que les sceptiques dégagent des ondes anti voyants, ce qui empêche tout test d’être valide mais c’est quelque peu ridicule vu qu’il n’y a aucune preuves allant dans le sens de cette hypothèse à ce jour

    Pour en revenir au Loc Ness. Le Lac a une surface finie, il était donc possible de l’explorer d’un bout à l’autre (ce qui a été fait). La méthode était tout a fait “valide”, ce qui a cloturé la question du Loch Ness depuis. Il n’y a pas de montre dans ce lac, il n’aurait pas pu ne pas être vu. On est proche du 100% de certitude, ça me suffit pour affirmer que le monstre du Loch Ness n’existe pas. Alors après on peut toujours prétendre que le monstre est magique et peut se rendre invisible, mais c’est tellement insensé que bon, ça donnera 99.99999% au lieu de 100% , la différence, en pratique, est nulle.

    Bien sur, il y a d’autres questions pour lesquelles ce principe s’applique avec plus de force, comme la question de l’existence de Dieu. De par la nature du concept de “Dieu”, il est effectivement impossible de prouver qu’il n’existe pas.

    Cordialement
    Jérémy Royaux

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *