Épisode #530: Le burnout sceptique

La chaîne YouTube Scepticisme scientifique.

Le Tipeee du podcast Scepticisme scientifique.

Le Patreon du podcast Scepticisme scientifique.

1 réponse
  1. Olivier
    Olivier dit :

    Bonjour,
    Je suis tout dépité d’avoir écouté votre dernier épisode.
    D’abord, parce que je ressent les choses plus ou moins comme vous mais à l’autre bout du tuyau : c’est à dire en tant que wanabe sceptique lambda. Certains types de contenu ne m’intéressent plus (en gros une bonne partie de la vulgarisation zététique à base de « biais », refutabilité et rasoirs pour caricaturer). Je me sens gavé et j’ai le sentiment que ça n’avance pas que globalement on est en sur place (sans mentionner les interactions pénibles mais sur ce point je me considère comme un mauvais exemple).
    Ensuite, car j’apprécie beaucoup votre podcast et votre façon d’aborder les sujets – et que, par définition, le constat d’un burnout s’accompagne d’une période désengagement. Je ne sais pas si ça vous sera utile mais je vais m’étendre un peu sur ce que j’ai aimé ou moins : récemment, j’ai un peu moins aimé les sujets arts martiaux même si, en effet, le sujet du bullshido me parait intéressant. C’est peut être l’angle… En revanche, je suis toujours intéressé par les sujets philosophiques, même par la phénoménologie japonaise (de mémoire). Je trouve que les sceptiques pèchent pas mal sur ce point (je généralise pas mal), en particulier en matière d’épistémologie mais aussi sans doute en philosophe morale ou sur des concepts de base qu’on utilise sans trop y penser, que ce soit « subjectif », « matérialiste », « preuve »…
    Bref, philosophie : +++
    Qu’en est il, aussi, de la parapsychologie, des phénomènes dits paranormaux, de la cryptozoologie, enfin peut être un retour aux sources (si vous n’en avez pas fait le tour, en termes d’intérêt)… ?
    Côté jeu de rôles, que vous mentionnez, j’écoute peu vos live play, même si l’ambiance est excellente et votre groupe cool – je ne joue pas forcement aux mêmes systèmes et il est facile de perdre le fil d’une campagne. En revanche, j’apprécie toutes les émissions théoriques sur le sujet et même si on n’est plus dans le cadre du présent podcast, il y a peut être des points d’intersection.
    Bref, je suis conscient qu’il faut un eu de candeur pour faire ainsi sa « liste de courses » mais, c’est le mieux que je puisse faire. En tout cas, quelle que soit l’évolution de ce podcast, sachez que ce que vous avez déjà bâti est énorme et fort consistant !

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.