Épisode #322: Aphorismes (3)

Jean-Michel Abrassart discute de quelques aphorismes sceptiques.

 

 

2 réponses
  1. Bret-Morel
    Bret-Morel dit :

    Je complèterais bien ton 2ème aphorisme, quand on t’accuse de relativisme cognitif, par la récurrente référence à notre parcours commun en philosophie. On peut apprécier la qualité d’une argumentation tout en n’étant pas d’accord avec elle, or je pense que c’est ce qui gène certaines personnes pour qui, peut-être, on ne peut aimer qu’une argumentation à laquelle on adhère. Or non, bien évidemment, c’est oublier qu’on a tous le même cerveau (ou presque 😉 ) mais des postulats différents. Ce qui décide de la vérité ce n’est pas le raisonnement ou l’argumentation, c’est l’expérimentation, ce qui décide de la fausseté est déjà plus large.
    En somme, il serait bien que chacun se demande : y a-t-il des argumentations que j’apprécie alors que je ne suis ps d’accord ?
    Peut-être aussi mon passage en histoire des sciences m’a-t-il fait prendre du recul là-dessus : quand tu lis Kepler ou Copernic tu te régales alors qu’ils se trompent presque toujours. Mais ils le font avec les moyens, donc les connaissances de l’époque, c’est tout.
    Sinon, à propos du 3ème aphorisme, fais-tu une différence entre “être rationnel” et “être rationnel sur un sujet particulier”, relevant par exemple d’une certaine spécialité ? Je veux dire par là que si pour moi aussi la rationalité est un projet, un idéal, je pense qu’oser dire “je suis rationnel” est absurde, mais un “je suis rationnel sur tel point”, voire “tel sujet” me choque moins. Etre rationnel ne va pas dire ne jamais se tromper, on peut aussi avoir tort par manque d’information, et puis faire le ménage parmi les biais, donc apprendre à les reconnaître, c’est aussi être rationnel, même si on ne les connais pas tous et même si ce n’est qu’une partie de la démarche rationnelle.
    Merci, enfin, du rappel du faux dilemme politique / religieux 🙂
    PS : je suggère de lister systématiquement les 3 ou 4 aphorismes dont tu vas parler, cela peut permettre aux auditeurs d’aller plus vite à ce qu’ils cherchent. Je me précise que je ne parle pas pour moi 🙂

  2. L'équipe Scepticisme Scientifique
    L'équipe Scepticisme Scientifique dit :

    Bonjour Serge,

    Oui, j’oublie toujours d’expliquer (ou de rappeler) qu’on peut arriver à une conclusion fausse de manière rationnelle par manque d’informations. C’est un point qu’il faut vraiment que je couvre! Merci de me le rappeler!

    Cordialement,

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *