Épisode #303: la résurrection de la thèse mythiste

« La résurrection de la thèse mythiste »

6 réponses
  1. Hesse fred
    Hesse fred dit :

    Je trouve qu’il y a beaucoup d’arguments pour accréditer la thèse mythiste . j’ai de mon côté les arguments qui me semble faire pencher la balance de ľhistoricité de Jésus . la thèse mythiste consiste à fournir des archétypes clairs est instituer un ordre cosmique, Cette projection sert les gouvernements et convaincs Le peuple que leur politique est prometteuse de bonheur car ils sont au service de ces dieux protecteurs. Ainsi un Dieu fait homme qui se donne en sacrifice pour la rédemption de péchés. qui est né par la grâce de l’Immaculée-Conception. Nous rappelle d’autres mythes comme celui de Horus fils d’Isis et d’Osiris ou le culte de Mithra . Par exemple les soldats de l’armée romaine du temps de l’empereur Constantin sacrifier avant la bataille à sol invictus , dérivés du culte de Mithra on peut comprendre alors que le passage de la première religion à la deuxième. ressemble plus à une version améliorée qu.a une une véritable conversion . Un autre phénomène Qui accréditerait la thèse mythiste provient du dilemme qui s’est posé à l’époque mérovingienne à dominance matriarcale où des héritages étaient partagé équitablement entre tous les membres masculins de la famille.S’ensuivait des guerres intestines. Une religion patriarcale instituant l’aîné comme le possédant des terres et les autres prétendants étaient envoyer au monastère , manière bien plus élégante pour régler les conflits que de le faire dans un bain de sang . Mais le problème avec l’histoire de Jésus c’est que cela n’est pas aussi lisse que la légende voudrait le faire croire . Il y a des points obscurs qui contrecarre la beauté du mythe et soulève des questions dérangeante envers l’institution. Par exemple pour l’institution de l’église qui devraient consacrer Pierre comme le successeur et représentant sur terre de Jésus . À peine Jésus ľ adoube qu’il est de suite rabrouer , c’est ainsi que se présente la scène qui est Institut Pierre dans l’évangile de Matthieu alors que les autres l’Évangile taise volontairement cet extrait car Jésus spécifie de ne pas le mentionner. C’est un sérieux accroc au mythe – n’est-ce pas . Plus étrange encore, si on porte un regard scientifique sur la crucifixion de Jésus. des faits concordants crée une machination pour le sauver de manière artificielle plus que surnaturel je m’explique il aurait été endormie 6 heures après le début de la crucifixion avec une éponge imbibée d’un produits mélangé à du Vinaigre. À ce moment-là comme il semblait mort, un légionnaire pour vérifier cet état, planta sa lance dans la plèbe., du sang et de l’eau sen est écoulés. Du sang qui coule est une preuve du battement du cœur. il y a de plus échappées au coup de grâce qui consistait à brisé les jambes des supplicié afin d’accélérer la mort par étouffement. Il a donc été prématurément décrocher pour être enseveli dans ne tombe appartenant fait – extraordinaire A1 de ses riches disciple.. S’ensuit aussi une étrange toilette mortuaire où fût appliqué sur son corps 45 kg d’aloès et de myrrhe mixture servant à cicatriser utiliser comme remède dans la médecine antique. Ces détails créer une grosse dissonance cognitive pour la thèse du mythe . Par ailleurs ces faits met l’accent sur la trivialité de l’existence d’un homme. C’est pour cela que je penche pour la thèse de l’historicité de Jésus. Par ailleurs ma croyance me pousserait à affirmer qu’il est bel et bien ressusciter ! ?

  2. Bruno
    Bruno dit :

    Bonjour, je ne laisse pas souvent de commentaire, mais je me fends d’un petit mot pour cette fois. Ça doit faire un peu plus de deux ans que j’ai découvert tes podcasts, d’abord celui sur le scepticisme, puis celui sur le jeu de rôle. Et depuis je les écoute quasi quotidiennement. Mon travail me permettant généralement de travailler en écoutant quelque chose, c’est très agréable de m’occuper à mes activités tout en apprenant des choses. Que ce soit sur la manière d’aborder scientifiquement un sujet, ou bien comment résoudre tous les problèmes de la vie quotidienne d’un aventurier, c’est-à-dire en boutant le feu à tout ce qui peut brûler.

    Habitant Liège, je n’ai jamais pris la peine de faire le trajet jusque Bruxelles en soirée pour un skeptic in the pub, mais ce n’est pas pour autant que je n’en écoute pas les enregistrements.

    En conclusion, un grand merci. Et plus concrètement, je vais me pencher sur le système Patreon. Le 1$/mois n’est pas un problème, mais en ce qui me concerne, je n’ai pas l’habitude de payer quoi que ce soit par internet.

  3. Daraen
    Daraen dit :

    Je suis d’accord avec toi, se dire agnostique au sujet de l’existence d’un Jésus historique est la position la plus raisonnable.

    Je mentionne ceci pour partager cette hypothèse, mais ne serait-il pas possible que le Jésus mythique soit un amalgame de plusieurs personnages historiques?

  4. Caché
    Caché dit :

    il y a peu d’universitaires (français) favorable à la thèse mythiste (ou mythiciste ) car des mécanismes de sélection et d’expulsion sont à l’œuvre (ex à l’ EHESS ou à EPHE https://www.ephe.fr/ à paris autour de 2001/2010 )

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *