2 réponses
  1. Sam Lowry
    Sam Lowry says:

    Bonjour, merci pour ce podcast, très intéressant comme toujours! Je me permets quelques commentaires. D’abord, en ce qui concerne la théorie transhumaniste, le but est aussi d’accéder à une vie éternelle grâce au transfert de la conscience dans une machine. Comme vous l’avez fait remarquer dans le podcast, il y a clairement une dimension religieuse derrière tout ça. Mais au-delà des problèmes éthiques, il me semble que l’idée ne tient pas la route. A la limite la machine pourrait effectivement devenir «consciente» (quoi que cela puisse signifier), mais il n’y aurait pas de «transfert»… On obtiendrait une copie de conscience qui évoluerait indépendamment de la conscience originale. Le résultat serait, au mieux, la création d’une nouvelle conscience héritée d’un humain.
    Ensuite, pour ce qui est des consciences connectées et du transfert de souvenirs, je pense comme vous que ce n’est pas souhaitable. En effet, si un groupe est totalement connecté et partage ces souvenirs d’expériences, cela abolirait l’individu et donnerait naissance à une conscience collective, donc à un seul et même organisme. Il n’y a pas d’intérêt pour un individu de vouloir rejoindre ce type de réseau, car ce serait la fin de sa propre conscience.
    Enfin, d’une manière générale, je ne pas convaincu de l’intérêt des interfaces cerveau-machine invasives (à part pour les personnes handicapées totalement coupées de leur sens et totalement paralysées). La raison est simple, c’est que disposons déjà d’interfaces cerveau-machine! Nos sens et nos organes effecteurs établissent déjà la connexion avec les machines (un smart phone est une interface cerveau-machine). L’implantation invasive dans le cerveau d’une interface n’est pas un ajout, mais le remplacement d’une interface naturelle déjà existante.

  2. Cédric BURON
    Cédric BURON says:

    Lorsque vous abordez le point de vue de la conscience, vous traitez d’un sujet qui me paraît des plus intéressant (une machine peut-elle penser ? une simulation parfaite par un ordinateur est-elle suffisante pour affirmer qu’un ordinateur pense ?) Ces questions ont été posées et débattues par les philosophes de l’intelligence artificielle. On peut trouver une partie de la réponse dans les expériences de pensées de la Chambre chinoise de Searle (https://fr.wikipedia.org/wiki/Chambre_chinoise) et du simulateur de cerveau (en anglais Brain Simulator), ou encore dans les test de Turing, qui suppose qu’un comportement humain équivaut à une conscience humaine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Turing). Je pense que la réponse est loin d’être évidente et que vous faites des suppositions un peu rapides.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *